Veranda Sas entree

À l’instar d’une véranda ou d’une pergola, le sas d’entrée apporte également un grand nombre d’avantages pour son habitation. Celui-ci se présente comme un espace de transition idéal entre l’intérieur d’une maison et son extérieur.

Le sas d’entrée séduit ainsi de plus en plus de propriétaires grâce à ses nombreux atouts :

  • Agrandir l’espace d’entrée
  • Améliorer l’isolation d’une habitation contre les ouvertures répétées de la porte d’entrée
  • Renforcer la propreté d’une maison. Le sas d’entrée peut être en effet utilisé comme un espace pour se déchausser ou poser certaines affaires.

Prisme Créations vous permet ainsi la conception et la réalisation du sas d’entrée correspondant parfaitement à vos besoins et vos attentes. Découvrez ainsi en photos l’une de nos dernières réalisations de sas d’entrée près de Genève à Collonge-sous-Salève.

Sas d'entrée Genève

Veranda Sas entree

La pergola est un réel atout pour votre terrasse et votre extérieur. Elle apporte en effet un confort supplémentaire à votre terrasse en lui faisant bénéficier d’un espace abrité.

La pergola permet alors de profiter pleinement de sa terrasse ombragée et constitue un vrai plus ! Elle permet également de pouvoir habiller sa façade d’habitation ou son jardin et constitue un espace intermédiaire parfait entre votre habitation et votre extérieur.

Découvrez ainsi l’une de nos dernières réalisations de pergola à Saint-Genis-Pouilly près de Genève.

 

 

Realisation Veranda Geneve

Découvrez ci-dessous en photos l’une de nos dernières réalisations signée Prisme Création. Cette véranda, située à Genève, permet ainsi une extension de l’habitation tout en bénéficiant d’un très grand confort d’utilisation, été comme hiver !

Realisation Veranda Geneve

Veranda Geneve

extension habitation gex

Les vérandas peuvent être l’occasion d’agrandir sa maison et de créer une nouvelle pièce à vivre. Ainsi, elles peuvent être une véritable extension d’habitation. Cuisine, chambre à coucher, salon ou encore salle à manger, le rôle d’une extension d’habitation est multiple.

Veranco Prisme a l’habitude de ce type de projets. Ci-dessous, voici une extension d’habitation que nous avons réalisée dans le pays de Gex.

extension habitation gex

extension habitation gex 3

extension habitation gex 2

Le chauffage d’une une véranda possède bien souvent un rôle clé dans l’appréciation de celle-ci. Il est alors utile d’être bien renseigné sur les différentes manières de chauffer sa véranda afin de profiter de celle-ci dans les meilleures conditions, été comme hiver.

 

Tirer profit du chauffage naturel de la véranda

L’ajout d’une véranda apporte un atout indéniable à une habitation, tant sur l’aspect design qu’en termes de confort. Mais, afin de tirer un maximum d’avantages de cette extension, voici quelques données intéressantes à connaître :

  • Une véranda avec la plus large surface vitrée offrira une meilleure température intérieure
  • Que ce soit dans le sud de la France ou en Bretagne, une extension permet d’économiser jusqu’à 18,4 % en moyenne sur sa facture de chauffage grâce à l’effet de serre.
  • Ouvrir la véranda lorsque la température extérieure est supérieure à celle de la maison permet d’accentuer l’effet de serre de la véranda et donc de chauffer l’intérieur de celle-ci.

Quelques conseils à connaître permettent également de chauffer une véranda afin de pouvoir profiter de celle-ci tout au long de l’année.

 

Quel système de chauffage choisir ?

Concernant le matériel de chauffage, plusieurs options sont possibles selon chaque besoin. Pour profiter d’une installation centrale, il est ainsi possible d’ajouter un nouveau radiateur en le raccordant à la chaudière, si celle-ci possède une puissance suffisante.

Les radiateurs électriques représentent ainsi notamment la solution la plus simple et la plus économique à installer dans une véranda et permettent de pouvoir chauffer convenablement celle-ci.

Opter pour un apport électrique indépendant peut être également une solution à choisir, comme un sol chauffant, un poêle ou une cheminée. Ces éléments apportent notamment une touche chaleureuse à la véranda.

 

Des économies tout en chauffant sa véranda

L’effet de serre d’une véranda permet généralement de limiter l’utilisation d’un chauffage supplémentaire. Néanmoins, l’installation d’un système de chauffage peut parfois être tout de même nécessaire. Quelques astuces permettent cependant de réaliser certaines économies :

  • Chauffer la pièce à 19 °C maximum afin de réduire ses dépenses énergétiques sur le long terme.
  • Activer le chauffage uniquement en journée  de 7 h à 22 h.
  • Installer une baie vitrée de séparation entre la maison et la véranda, à n’ouvrir que si cette dernière apporte de la chaleur.

Le choix de la couleur pour sa véranda d’extérieur est bien souvent une affaire personnelle. Cependant, la décision prise doit être influencée par la nature de l’habitation et alors tenir compte de plusieurs paramètres afin de faire le bon choix.

 

Un choix à votre image et à celle de votre logement

Pour avoir une couleur qui va s’inscrire dans la durée, il est déterminant d’harmoniser son choix avec les autres éléments extérieurs : les volets, mobiliers et décorations du jardin, portails, terrasses sont ainsi autant de détails à accorder avec cohérence afin de définir la palette de couleur de la future extension.

Ses propres goûts sont également à prendre naturellement en compte : certaines teintes peuvent en effet plaire davantage que d’autres, ce qui permet d’effectuer un premier tri et de définir le coloris que l’on souhaite absolument retrouver sur sa véranda.

À noter que grâce à l’aluminium, il est possible de choisir deux peintures pour habiller sa véranda : il s’agit de la teinte bi coloration.

 

Choisir sa couleur en fonction de son environnement géographique.

Si votre personnalité influence évidemment vos choix, une véranda peut tout à fait s’inspirer des couleurs traditionnelles de son environnement comme sa ville, son département ou encore sa région.

On retrouve ainsi par exemple le « bleu vif » dans un grand nombre de maisons en granit de Bretagne, le « rouge bordeaux » est lui privilégié au Pays Basque ou encore le « doux vert », particulièrement en vue en Provence.

Enfin, avant d’appliquer une couleur, il est conseillé de réaliser un test sur un élément de la maison, comme par exemple les volets. Cela peut alors permettre de conforter la couleur choisie, ou à l’inverse, de se diriger vers une couleur plus adéquate.

Si le choix de couleurs d’une véranda se définit sur la base de plusieurs critères (personnels, géographiques, esthétiques), celui-ci doit cependant évidemment plaire en premier lieu au propriétaire !

Si le projet d’agrandir son habitat est parfois déjà bien décidé, le style à adopter reste bien souvent une source d’hésitation principale. Il peut être alors intéressant de bien différencier les 3 tendances du marché et choisir le design approprié.

 

La véranda à l’ancienne dans le respect des traditions

L’installation d’une véranda permet de pouvoir gagner en mètres carrés. Cet agrandissement se doit cependant d’être en adéquation avec le reste de la maison pour embellir l’ensemble avec pertinence et cohérence.

Opter pour un style ancien pour une véranda permet ainsi de pouvoir privilégier un prolongement naturel avec une habitation. Si celle-ci met en valeur l’apparence de pierres, de poutres ou une architecture gothique, la véranda de style ancien peut être recommandée afin de garder le style dominant de la maison. Elle est généralement choisie pour son aspect élégant et sa structure précise et travaillée.

Une réalisation sur-mesure est bien souvent nécessaire pour la réalisation d’une véranda à l’ancienne et le choix des matériaux de la structure s’effectue habituellement entre l’acier ou l’aluminium pour ce type de véranda.

 

La véranda classique, une solution intemporelle

La véranda de style classique offre l’avantage de traverser les années sans perdre en élégance et en restant actuelle.

Ce style d’extension possède alors différents avantages : différents matériaux utilisables, des décorations adaptées pour la majorité des habitats et une nouvelle pièce qui pourra séduire la plupart des potentiels acheteurs en cas de revente.

De plus, la véranda de style classique possède également l’avantage de pouvoir s’adapter autant à un pavillon résidentiel qu’à une maison ancienne. Elle est donc une solution de choix pour un compromis entre style ancien et contemporain.

 

La tendance d’une véranda contemporaine

La véranda contemporaine permet quant à elle de pouvoir opter pour une extension tendance, aux couleurs originales et aux formes actuelles.

Comme le design classique, la véranda contemporaine met en avant la lumière par des lignes épurées et des surfaces largement vitrées. Elle est habituellement une solution adaptée pour l’intégration de baies vitrées coulissantes. Celle-ci se distingue également par la possibilité d’utiliser de nombreux matériaux, notamment comme l’acier et l’aluminium.

Afin de pouvoir continuer à bénéficier de son confort et de tous ses avantages, une véranda se doit d’être maintenue dans de bonnes conditions. Que cela soit dans le cadre d’une rénovation de décoration ou d’isolation, il est important de savoir où regarder pour détecter les premières dégradations.

 

Une rénovation pour améliorer l’isolation

Si une véranda date de plusieurs années, il se peut que cette dernière ne bénéficie pas des dernières innovations acoustiques et thermiques. Un élément pouvant pourtant faire la différence en cas de revente. Cela se traduit ainsi par des éléments tels que la présence de double vitrage ou d’une isolation renforcée. Des caractéristiques que l’on retrouve aujourd’hui sur l’ensemble des vérandas mais pouvant parfois faire défaut sur des vérandas datant de plus d’une dizaine d’années.

Des rénovations peuvent parfois également être utiles pour adapter une extension en fonction de la situation géographique de la véranda : le vitrage à contrôle solaire rejette par exemple une partie des rayons du soleil et est particulièrement prisé au sud de la France ou encore le vitrage acoustique, qui permet d’isoler complètement des nuisances sonores.

Pour l’ensemble des rénovations techniques, pratiques ou même esthétiques, l’aide d’un professionnel permet d’adapter sa véranda aux normes actuelles et à celles de son environnement.

 

Quels éléments rénover pour sa véranda ?

Comme pour le reste des pièces à vivre d’une maison, les rénovations peuvent être multiples et d’ordre pratique ou esthétique. Quelques éléments doivent alors attirer l’attention aux fils des ans, du fait de leurs utilisations fréquentes :

  • Stores et rideaux : souvent utilisés pour atténuer un soleil trop présent, ils peuvent être changés sans difficulté pour des matériaux plus adaptés ou simplement pour une touche de nouveauté.
  • Toit : soumis aux fortes variations de température et aux intempéries, il est primordial de surveiller les fissures ou les infiltrations et réagir rapidement en cas de besoin.
  • Sol : les passages quotidiens peuvent abîmer le sol d’une véranda dans le temps : il peut être alors nécessaire de surveiller les fissures ou rayures pour agir en conséquence le moment venu.
  • Décoration : si la couleur perd de son éclat, il faut penser à la rénovation de la décoration afin de redonner un coup de jeune à la véranda.

Dans tous les cas, il est souvent recommandé d’anticiper et de réagir aux premières alertes de dégradation afin de ne pas se laisser surprendre !

Lorsque l’on conçoit une véranda, il faut choisir avec soin les matériaux dont elle sera faite : bien connaître les qualités et défauts des différents matériaux vous permettra de ne pas faire de faux-pas. Pour cela, nous allons nous concentrer sur deux matériaux phares : l’aluminium et l’acier.

 

La véranda en aluminium : le matériau passe-partout

Commençons par le matériau incontournable : l’aluminium, dont sont faites environ 90% des vérandas françaises. Si l’aluminium est si utilisé pour la construction de vérandas, c’est parce qu’il possède de très nombreux avantages :

  • il est robuste, léger et facile à entretenir ;
  • il offre une grande flexibilité: il se plie à toutes les contraintes techniques et esthétiques, et se décline en une large gamme de couleurs ;
  • c’est un matériau relativement bon marché.

Cependant, certaines contraintes sont également à prendre en compte. L’aluminium est un conducteur thermique et n’isole pas très bien. Heureusement, les fabricants ont trouvé une solution avec la rupture de pont thermique qui permet de rendre les vérandas en aluminium très bien isolées.

 

La véranda en acier : le choix de prestige

L’acier est un matériau prestigieux et indémodable, apprécié pour le cachet et le caractère qu’il apporte. Effectivement, une véranda en acier permet de jouer sur l’élégance de ce matériau et de souligner les lignes épurées de cette-dernière. Le choix de l’acier fait ainsi de votre agrandissement une pièce intemporelle et tendance.

S’ill est vrai que l’acier reste relativement cher, c’est un matériau très robuste et qui ne craint pas la corrosion lorsqu’il est recouvert d’une peinture polyuréthane. Une véranda en acier est donc particulièrement résistante dans le temps. Le léger bémol de l’acier est sa faible isolation thermique comparée à l’aluminium. Afin d’améliorer l’isolation thermique de sa véranda en acier, il est par conséquent conseillé de le coupler avec des verres performants.

Vous voulez connaître le secret pour profiter de votre véranda toute l’année ? Il tient en quatre mots : régulation de la chaleur. Pour éviter les températures extrêmes, il faut miser sur l’isolation, le chauffage et la ventilation.

 

Bien choisir les matériaux de votre véranda

En matière d’isolation, tous les matériaux ne se valent pas. L’aluminium, que l’on retrouve dans la majeure partie des vérandas françaises, est un bon isolant, à condition d’opter pour des menuiseries à rupture de pont thermique.

L’acier est en revanche un moins bon isolant. Il convient donc de le coupler avec du vitrage de très bonne qualité.

 

Le vitrage : faites le bon choix

Sous sa forme classique, le verre n’est pas très isolant. Pour faire de votre véranda une pièce à vivre 365 jours sur 365, investissez au moins dans un double ou un triple vitrage, constitué de lames de verre séparées par de l’air. Les vitrages à action renforcée sont encore plus performants. Si vous habitez dans une région très ensoleillée, optez pour le vitrage à contrôle solaire, qui évitera à votre véranda de se transformer en véritable serre, en réduisant la transmission des rayons infrarouges et ultraviolets.

 

Le toit de sa véranda

Outre le vitrage, le toit est un facteur absolument crucial, car on estime qu’il est responsable de 25 à 30% des pertes de chaleur. Vous pouvez opter pour le verre, à condition de prendre du verre isolant et que la véranda ne soit pas exposée plein sud. Les panneaux opaques isolants, faits d’aluminium et de mousse de polyuréthane peuvent aussi se révéler de très précieux alliés pour isoler votre véranda.

 

Et pourquoi pas une véranda bioclimatique ?

Si vous voulez profiter de votre véranda été comme hiver, il peut être intéressant d’opter pour une véranda bioclimatique. Le principe ? Conserver la chaleur accumulée pendant la journée quand il fait froid, et faire circuler la chaleur pour climatiser la véranda quand il fait chaud, afin d’avoir une température agréable en toute saison. Pour ce faire, on a recours à diverses mesures, comme le choix des parpaings ou de la terre cuite, qui captent la chaleur, pour les murs, des façades largement vitrées ou encore l’installation d’un système de ventilation efficace.